Stacks Image 38139
Dossier 54 - 1
54 Entretien avec Jean-Marc Ayrault
54 Patrimoine photographique
54 Contribution : Affres et mystères du périurbain

Suivez-nous :

Stacks Image 35510
Stacks Image 35512

etoile_anim

Sommaire Place publique # 54

novembre-décembre 2015
Dossier

De quoi Nantes est-elle la capitale ?

Martin Vanier : « Cette notion de capitale ne colle plus à nos réalités urbaines »

Un « couple » montré du doigt : la « capitale » et le « territoire » sont dépassés pour le géographe Martin Vanier. Depuis vingt ans, les réseaux ont pris le dessus. Mais les politiques n’ont pas encore composté leur ticket pour grimper dans le train du changement.

• Alain Croix et Didier Guyvarc’h « Capitale ? est-ce que j’ai une gueule de capitale ? »

S’interroger, c’est déjà y répondre… sans parvenir à se prononcer : de quoi Nantes est-elle la capitale ? Comment expliquer la difficulté persistante à définir la ville et ses prétentions ? Car si la métropole jouit d’une image flatteuse, elle ne dispose pas, ou si peu, des attributs d’une capitale.

Jean-Pierre Branchereau Pays de la Loire, la fabrique d’une région

De quoi les Pays de la Loire sont-ils le nom et comment Nantes a-t-elle endossé les habits de capitale? Au fil des cinquante dernières années, la région s’est d’abord structurée autour du développement de ses voies de communication: autoroute, TGV, TER…
• Jenniifer Chéruel Des réseaux par-delà les frontières administratives
Les échanges entre Nantes et les autres villes de la zone Loire-Bretagne ne cessent de grandir, même si la métropole reste économiquement dépendante de Paris. Revers de cette médaille ancrée à l’Ouest, la ville n’entretient que peu de liens avec les autres métropoles françaises.
• BenoÎt Ferrandon Un rayonnement de proximité
Si l’Histoire garde l’image d’une ville ouverte sur le monde et ignorante de ses campagnes, Nantes a depuis redécouvert son arrière-pays. Au point qu’aujourd’hui, les échanges de et avec la métropole se réalisent d’abord à l’intérieur des frontières départementales. Nantes rayonne localement.
• Jean Renard La Vendée et l’aimant nantais
Les relations entre la métropole nantaise et la Vendée vont au-delà du simple voisinage. Les Vendéens regardent vers Nantes, fréquentent son université et son CHU, font leurs courses dans les grandes surfaces de l’agglomération. Quant aux Nantais, entre résidences secondaires et loisirs, la Vendée reste un territoire privilégié.
• Goulven Boudic Les rapports entre Nantes et la Région : derrière l’idylle apparente...
Une évidence… contestée : alors même que les lois de décentralisation étaient discutées au début des années 80, Angers se serait bien vue couronnée capitale des Pays de la Loire à la place de Nantes. Et aujourd’hui, avec des cartes de l’organisation territoriale rebattues, le couple région-métropole pourrait connaître des déchirements.
• Renaud Epstein Des médailles si recherchées
Les villes sont engagées dans une quête effrénée de trophées, prix, labels, titres… Une reconnaissance pilier de leur attractivité dont Nantes s’est fait une spécialité.
• Thierry Guidet Fusion Bretagne-Pays de la Loire, beaucoup de bruit pour rien
La Bretagne « réunifiée ». Les Pays de la Loire « démembrés ». Les perspectives de fusions les plus folles et les plus sages ont agité les élus, et une partie de l’opinion, au cours du printemps et de l’été 2014. Tout cela pour rien. Et si les vraies questions étaient ailleurs ?
• Stéphane Thépot Toulouse et Montpellier : deux métropoles, une région et une entente
Cas de figure unique de la réforme territoriale : la région issue de la fusion de Midi-Pyrénées et de Languedoc-Roussillon compte deux métropoles. Les maires de Toulouse et de Montpellier, de bords politiques opposés, se sont accordés pour garder la main. À méditer localement, car si la Loire-Atlantique avait rejoint la Bretagne, quel tour aurait pris la rivalité entre Rennes et Nantes ?
• Jean-Marc Ayrault : « Une région sans métropole, c’est un point faible »
De ses presque deux années à Matignon, Jean-Marc Ayrault garde le sentiment du travail bien fait avec la loi métropole, «la plus claire de l’ensemble des réformes territoriales». Alors que Place publique l’interroge dans sa permanence de Saint-Herblain sur la place de la métropole nantaise, le député de Loire-Atlantique revient sur cette loi et égratigne le redécoupage des régions.
• Gilles Pinson : « Nantes, capitale de pas grand-chose »
Nantes a peu à craindre du rapprochement de Bordeaux de Paris grâce à la Ligne à grande vitesse qui mettra les deux métropoles à égalité de temps. Mais elle a manqué l’opportunité de rejoindre la Bretagne qui lui aurait apporté les réseaux économiques qui lui manquent.
• Nadine Cattan : Une métropole qui « réseaute » avec toute la France
Oubliés le redécoupage des régions et les frontières administratives. Nantes est solidement installée dans le peloton de tête des métropoles françaises et connectée à un réseau de villes qui couvre la France – à l’exception de l’Est. Une force, explique la géographe Nadine Cattan, d’autant que ce réseau vit loin de Paris.
• Yves Morvan : Nantes, ville ouverte versus Rennes, ville autocentrée
Comparer Nantes et Rennes demeure un exercice risqué. L’universitaire rennais Yves Morvan, qui connaît également Nantes sur le bout des doigts, a relevé le défi. Il note de nombreuses similitudes entre les deux métropoles et donne un léger avantage à Nantes, plus ouverte sur l’extérieur et qui sait capitaliser sur une image positive.
• Alain Croix Quand Rennes demande asile aux Pays de la Loire
Se glisser dans la peau d’un Rennais, mobiliser la géographie et l’histoire et y injecter une dose de mauvaise foi et d’humour : Alain Croix, qui a pratiqué Rennes avant de s’installer à Nantes, s’est prêté au jeu. Plaider pour le rattachement de la capitale bretonne aux Pays de la Loire.
LA CARTE ET LE TERRITOIRE
Gildas Fouasson Parcs d’activités: des communes bousculent la hiérarchie

Après la crise, les ventes de terrains repartent à la hausse dans les parcs d’activités. Elles dessinent une nouvelle hiérarchie géographique des implantations d’entreprises. Le nord et le sud de l’agglomération nantaise ont le vent en poupe.

LES FORMES DE LA VILLE

• Philippe Guillotin Tréfimétaux à Couëron : mémoire ouvrière, patrimoine industriel

Cet article est le troisième d’une nouvelle rubrique, Les Formes de la ville, réalisée en collaboration avec l’Agence d’urbanisme de la région nantaise. Elle donne à voir et à comprendre les métamorphoses de la métropole nantaise, car, on le sait depuis Baudelaire et Gracq, la forme d’une ville change plus vite que le cœur d’un mortel.

SIGNES DES TEMPS

> Bloc-notes de Franck Renaud
> Critiques de livres

> La chronique de Cécile Arnoux
> Exposition par Thierry Guidet
> La chronique d'architecture de Dominique Amouroux
CONTRIBUTIONS

Résumé > Périurbain»: le mot se veut en vogue et est mis à toutes les sauces, même si les élus des communes qu’il désigne, à la lisière des villes et de leurs banlieues, lui préfèrent “rural” et le bon air qu’il insuffle. Entre Nantes et Saint-Nazaire, le long de la rive nord de l’estuaire, près de 40% de la population vit dans ces zones parfois délaissées. Visite critique de «l’envers du décor métropolitain».

Résumé >Les balbutiements du 1 % artistique après-guerre sont passés par la Cité scolaire de Saint-Nazaire. Elle abrite encore quatre des cinq œuvres commandées à des artistes entre 1953 et 1970. Et témoigne ainsi des idéologies croisées de l’art, de l’architecture et de l’éducation.

Résumé > Quel transport ferroviaire en Pays de la Loire voulons-nous ? Quelles articulations avec les transports urbains de Nantes et Saint-Nazaire ? Regroupées au sein du Collectif transport de Nantes, plusieurs associations d’usagers pointent le manque d’écoute des collectivités et demandent un renforcement de l’étoile ferroviaire nantaise qui assure les liaisons régionales et inter-régionales.

INITIATIVES URBAINES